{ Dîner dehors } Manger végétarien quel que soit le restaurant

·

de

manger dehors et sain en france

Je sais. Je vis en France.

Et les mots qui vous viennent à l’esprit quand on pense à la gastronomie française commencent souvent par “foie” et terminent parfois par “gras”. On n’est pas vraiment dans la légèreté ni les crucifères.

Et vous vous dites peut-être, elle doit s’en tenir au même circuit de restaus végétariens qui sont de plus en plus nombreux à Paris… c’est comme ça qu’elle peut maintenir son mode de vie végétal en France ! Et vous avez probablement raison. Le plus souvent des cas.

Et puis il y a toutes les autres fois. 

Les fois où vous vous trouvez dans un quartier méconnu, après une mission de travail ou un rendez-vous, que vous êtes affamés et qu’il n’y a aucune indication de spot dans votre carte végétarienne sur Mapstr. Les fois où vous allez manger un morceau avec vos amis après une toile et vous débarquez dans une brasserie ordinaire parce qu’après tout, vous ne pouvez pas toujours être un(e) obsessionnel(le) du contrôle.

Voilà, ces fois-là.

Alors comment faites-vous pour garder le cap et manger végé ?

Merci pour cette question : nous avons la solution.

Ces 5 astuces m’ont sauvé plusieurs fois soit de la famine – et d’éviter ainsi ma fureur – soit de me coltiner une énième salade verte accompagnée de son croûton de pain à haut indice glycémique. (Vous l’aurez compris, ce n’est pas mon idéal d’expérience culinaire dans un restaurant.)

 

5 astuces pour manger sain et végétarien dans un restaurant

1. Devenir ami(e) avec le serveur

Prenez le serveur à part et avec votre visage le plus sincère, doux et ennuyé, dites quelque chose de cet ordre “Je suis vraiment désolé(e), mais je ne peux pas* manger de la viande, auriez-vous d’autres suggestions pour moi ?”. Maintenant, gardez à l’esprit que votre serveur n’a peut-être jamais imaginé un plat sans un animal à l’intérieur et pense peut-être encore que manger du saumon, c’est être végétarien (je ne plaisante pas). Si vous voulez avoir un repas un minimum décent, votre patience sera votre meilleure alliée. Si le serveur ou la serveuse sont incapables de vous recommander un plat sans viande autre qu’une omelette, poursuivez avec votre ton le plus poli et demandez soit que le chef vous serve un plat avec tous les légumes qu’il a à sa portée  accompagnés de riz ou de pommes de terre, soit solution n°2 (voir ci-dessous).

*je ne peux pas marche mieux que “je ne mange pas” : cela peut éveiller plus de compassion que de dédain puisque pour eux, la viande est probablement (et malheureusement) un grand plaisir. Et rappelez-vous que mentionnez que vous êtes végane va plus perturber que clarifier leur esprit. Vous traiterez cela plus tard, subrepticement, en demandant votre plat sans crème ou sans beurre, selon le cas.

Petite leçon de courtoisie :

“Je suis navré(e), mais je ne peux pas manger de viande, auriez-vous quelque chose à me proposer? Un plat végétarien peut-être ? Avec plein de légumes ?” *Grand sourire*

String beans

Les haricots verts font partie de mes accompagnements préférés.

2. Optez pour les accompagnements

Les accompagnements sont vos Saint-Graals dans les restaurants : haricots verts, pommes de terre, avocats vinaigrette, salade, etc. Le serveur restera peut-être perplexe de vous voir commander trois accompagnements qu’il vous apportera dans trois plats différents (c’est embêtant, mais bon) alors que ces accompagnements additionnés ensemble formeront un plat délicieux et consistant. (Un tuyau : demandez à ce qu’ils soient grillés dans de l’huile d’olive plutôt que du beurre.)

Mon amoureux est tout juste rentré d’Haïti – un pays où on adore la viande. Mais lui aussi m’a dit qu’il s’en est sorti assez facilement en demandant à chaque fois des accompagnements, ce qui en Haïti correspond à: du riz, des haricots, des pommes de terre et des bananes plantain. Miam !

 

Appetizer avocado melon

L’avocat et le sorbet au melon chez Jardin des Pâtes dans le 5e.

3. Commandez quelques entrées

Plusieurs plats végétariens se trouvent par hasard dans la section des entrées : commandez-en quelques-uns plutôt qu’un “plat principal”. Encore une fois, si le serveur est votre nouveau meilleur ami, vous pouvez lui dire aussi gentiment que possible :

“La salade de tomates sans le fromage, s’il vous plaît, merci, merci !”

Et

“Le melon-jambon, sans le jambon, si c’est possible.* Merci mille fois.” 

* Bien sûr que c’est posssibleuh, mais, vous êtes en train de déployer l’étendue de votre politesse.

 

4. Passez le menu au peigne fin

La meilleure manière de vérifier ce qui se trame dans les cuisines de ce restaurant, c’est de scanner tous les accompagnements proposés pour les plats avec viande. Parfois, le serveur, voire même le chef, oublient que ces accompagnements (qui ne sont souvent pas mentionnés dans la liste des accompagnements à la carte) pourraient être servis sans leur moitié de viande. Une fois de plus, puisque vous déstabilisez le génie créatif du chef qui a composé un “plat équilibré”, prenez votre ton le plus désolé quand vous demandez le riz pilaf sans canard et les asperges aux échalottes sans coq au vin. (Evidemment, assurez-vous qu’ils ne baignent pas dans le beurre ou qu’ils n’ont pas de lardons en embuscade).

 

5. Si tout cela échoue, votre seul refuge est le restaurant asiatique

Les Français apprécient de plus en plus les sushis, la cuisine thaï, et d’autres spécialités issues de cuisines exotiques et qui peuvent être facilement végétariennes. Si vous êtes en groupe, exploitez vos talents de persuasion pour les amener gentiment à “choisir” le restaurant asiatique. Rien que cela, cela va faciliter votre vie le temps de la soirée. Sushi ? Avocat, radis et concombre, youpi ! Thaï ? Un curry de légumes au coco. Indien ? Dites-leur de se passer de la crème dans la myriade de plats végétariens, et le tour est joué.

 

En fin de compte, vous décidez de ce que vous mettez dans votre bouche, et dans un contexte social, la plupart des gens sont plus concentrés sur leur conversation que ce que vous avez dans l’assiette. Dans les situations extrêmes (comme celle de la salade et de la miche de pain à indice glycémique élevé) j’ai toujours une petite boîte avec des noix sur moi, alors si j’ai toujours faim, je sais que j’ai un casse-croûte pour le chemin de retour, si besoin.

En attendant que tous les bistrots français aient plus de plats végétariens, j’espère sincèrement que ces astuces vous aideront à rendre vos dîners dehors plus sains ! Avez-vous d’autres astuces à partager pour vous repérer dans la gastronomie française, sa crème et son amour de la viande ? Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous.

 

Avec des haricots verts et quelques pommes de terre,

{ Merci à Rina de 5 Lorette pour l’utilisation du beau mur bleu. Evidément, chez 5 Lorette, pas besoin de se reférer ci-dessus puisque tout est sans Gluten et Vegan! 🙂 }

Abonnez-vous pour des nouvelles et des surprises Magnifiques!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trouvez-nous chez