{ Paris } Tu es Magnifique, Jennifer Goupil !

·

de

Il existe un endroit magique dans le 2e arrondissement de Paris. Ça s’appelle Caelo Yoga.

Niché au fond d’une cour dans la rue Montmartre, vous reconnaîtrez instantanément ce petit coin de zénitude par l’accueil chaleureux qui vous attend… et c’est chaleureux dans tous les sens du terme. Un bonjour chaleureux que vous recevez, en français ou en anglais, et la chaleur des bois sombres et des murs rouges qui vous entourent. La chaleur des professeurs talentueux, et la chaleur de la salle de yoga, à la fois confortable et spacieuse. C’est un havre de yoga. Un endroit sûr pour être soi-même, être avec vous-même… mais aussi partager avec les autres avec une authenticité totale.

 

entryway to caelo yoga

Parce que Jennifer Goupil a une vision. C’est celle de personnes qui se réunissent pour prendre en compte leur santé. Pour prendre en compte leur conscience. Pour prendre en compte la communauté. 

A vrai dire… Chloe et moi ne sommes pas étrangères au yoga dans la Ville Lumière : nous avons salué le soleil en tous lieux, et fait savansana dans les meilleurs endroits, mais vous voyez, Caela Yoga est vraiment spécial parce qu’on y trouve une communauté. C’est un peu la grande famille des studios de yoga parisiens, où tout le monde connait votre prénom.  Les personnes discutent, échangent, s’embrassent. On y organise des évènements, des workshops et parfois des projections de films. C’est amical. C’est personnel. Et c’est Holistique avec un H majuscule.

Evidemment, au coeur de Caela Yoga, se trouve Jennifer. Sa personnalité généreuse et douce, son esthétique, et son amour du yoga et du bien-être se matérialisent dans chaque détail du studio – que ce soit la bougie parfumée dans la salle de bain, la peinture des murs soigneusement choisie et non toxique, ou les jus Justes dans le frigo près du bureau d’accueil.

Je souligne également (parce que j’adore parler de nourriture) que ce qui se passe autour du studio est tout aussi intéressant. A deux pas de là, la Brasserie 2eme Art, la deuxième “Brasserie Lola” (le “resto végane secret”, à voir sur France2), a ouvert récemment, et juste à l’angle, Cloud Cakes, une boulangerie salon de thé entièrement végane, ouvrira bientôt ses portes.  an entirely vegan bakery and coffee shop, will soon be opening its doors. (*cri de joie* Ça va être de la folie. Nous avons essayé leurs cupcakes au peanut butter et elles changent la vie.)

*Je me remets de mes émotions*

Bref, nous avons eu l’opportunité de manger avec moult plaisir et délice à la rasserie 2eme Art avec Jennifer, et nous avons parlé de tout ce qui tourne autour du végétarianisme, de yoga et de progrès. 

Nous espérons que vous apprécierez sa perspective intelligente et ses mots plein d’amour, autant que nous avons appréciez de l’écouter.

Jennifer Goupil Yoga instructor Paris

Tu es Magnifique, Jennifer Goupil !

Quelle est ta vision globale pour Caelo Yoga ?

Je parle toujours de Caelo comme d’un centre de yoga pour un mode de vie éclairé, c’était mon élan premier. Mais ce “mode de vie éclairé” ne se réfère pas à une sorte d’état spirituel suprême (ou supérieur !), plutôt à un désir de vivre sa vie dans une plus grande harmonie, attention et conscience. 

Il y a de plus en plus d’endroits où faire du yoga à Paris mais je sens que la plupart du temps, les pratiquants vont et viennent. Les gens cherchent à entrer en contact réellement, à être vus pour ce qu’ils sont, et non via Facebook. Nous désirons ardemment trouver les gens qui nous ressemblent, appartenir à une communauté, et peut-être, au fond, être capable d’agir en tant que communauté. 

Pour beaucoup de gens, le yoga dépasse la pratique physique et s’étend à la volonté de faire les choses différemment dans d’autres domaines. Je voulais créer un centre qui puisse soutenir cette volonté, en offrant des programmes et de l’information sur ces changements positifs de modes de vie. 

Ma vision de Caelo est d’être fidèle à ce qu’est le yoga pour moi, d’être authentique et sincère dans ma démarche et ne pas prendre le yoga pour de la “gym”. Yoga signifie union, et cette union implique le corps, le mental et l’esprit. La guérison et l’équilibre peuvent opérer sur plusieurs niveaux grâce au yoga. Nous stockons des maladies mentales, émotionnelles, voire spirituelles dans notre corps physique. C’est très important pour moi de mettre en lumière le pouvoir du yoga pour transformer et guérir. 

Chez Caelo, je veux soutenir les pratiquants quel que soit leur niveau, et rendre le yoga accessible à tous. 

Caelo Yoga Paris

 Quelle est ton histoire en termes de santé ?

Mon “histoire de santé” a été et continue d’être un cheminement. Je pense que de manière générale, j’ai toujours été une personne aux habitudes saines, sans avoir de plans précis. Comme tout le monde, je lutte pour trouver un équilibre, mais le yoga (en plus d’une pratique continue de la méditation) m’a sauvé la vie.

Ma décision de ne plus manger de viande a été assez soudaine. J’avais 17 ans. Avec des amis, nous avions loué un film intitulé “The Faces of Death” (“Les visages de la mort”) et nous pensions que c’était un film d’horreur. En fait, c’était un documentaire sur la viande. Ça commençait avec des scènes de vaches qui partaient à l’abattoir, et ce qui m’a le plus frappé c’était la terreur dans les yeux des vaches, et qu’elles se communiquaient cette terreur et cette panique entre elles. Je ne vais pas pousser dans les détails mais j’ai réalisé que ces animaux étaient conscients, qu’ils voulaient aussi vivre et ne pas souffrir. A partir de ce moment, j’ai pris un tournant. Je n’ai rien planifié ou fait le voeu de ne plus jamais manger de viande, j’ai simplement vu qu’avec ma conscience nouvelle je ne pouvais plus le faire, alors j’ai arrêté. 

J’ai été plus largement sensibilisée au véganisme (distinct du végétarianisme) lors d’un programme de formation pour être professeur de Jivamukti en 2015. Je suis très reconnaissante de cette ouverture d’esprit qui m’a été donnée. 

Globalement, la santé, c’est l’équilibre. Faire les choses avec mesure et modération. La privation n’est pas saine, et j’aime profiter de vie. Je suis un peu “bonne vivante”. Une de mes passions est le vin biodynamique. Aucune forme d’extrémisme n’est saine. Parfois, notre régime alimentaire et notre pratique du sport est “correcte” mais si notre état d’esprit est négatif, alors ce n’est pas sain. 

Quand as-tu commencé à pratiquer le yoga ?

Je pratique le yoga depuis 17 ans. J’ai commencé quand un ami m’a suggéré d’essayer pour m’aider avec mes insomnies. Ma première découverte du yoga s’est faite ici, à Paris, et il n’y avait pas beaucoup d’options. Alors j’ai fini par suivre un cours de Hatha yoga, deux fois par semaine dans une salle de sport. Ce premier cours a été une expérience très puissante pour moi et m’a donné envie de continuer mon exploration. Plus tard, j’ai découvert le Vinyasa (quand le studio Rasa a ouvert à Paris) et ensuite, quand je suis retournée à New York, j’ai découvert le Jivamukti et d’autres styles. Jusque là, j’avais toujours aimé courir , et la combinaison des deux a créé un bel équilibre.  

Que penses-tu de la révolution veggie à Paris ?

La cuisine française peut être centrée autour de la viande, mais comme les gens évoluent vers un mode d’alimentation plus léger et un mode de vie plus actif, le végétarianisme a le vent en poupe. C’est aussi un effet d’une plus grande conscience de l’impact environnemental induit par la consommation de viande. Aussi, on attire l’attention sur les problématiques de l’agriculture industrielle, les OGMs et les mouvements en faveur des droits des animaux. 

Les gens cherchent plus de paix, d’harmonie et de bien-être. Il y a une demande de plus de profondeur, d’une existence qui fasse sens, d’une connexion avec son intériorité et avec ce qui nous entoure. Je ne pense pas que nous puissions trouver pleinement la paix et le bonheur en restant en même temps indifférents à la notion de justice, et cela s’applique maintenant à d’autres êtres vivants que les humains.

Quels sont tes trucs et astuces pour ceux qui souhaitent évoluer vers un mode de vie plus végétal ?

Avant tout, je dirais qu’il ne s’agit pas “d’éliminer” ou de “se priver” mais d’ajouter et de découvrir de nouvelles choses. Commencez avec les cuisines traditionnelles qui sont principalement végétales, comme le régime méditerranéen. Je recommande aussi de choisir des produits de saison : faites rôtir des légumes racines en hiver et mangez des salades et des aromates en été. Un jour, j’ai lu le blog d’un couple qui choisissait un régime alimentaire végétal pour des questions de santé, et ils avaient décidé de choisir chaque semaine un nouveau légume de saison en le préparant tous les soirs de manière différente. 

C’est important de se faciliter les choses, alors ça peut aider d’avoir des placards remplis de basiques multi-usages, et de faire des curry, des pot-au-feu, et des soupes le week-end, que l’on peut arranger de différentes façons pendant la semaine. (Note d’Anne : notre Chili Sin Carne, et Dhal aux épices sont parfaits pour ça !)

Merci beaucoup d’avoir partagé avec nous, Jennifer ! On se retrouve bientôt au studio.

Chers lecteurs, si vous vivez à Paris ou que vous y passez, on vous invite de tout coeur à découvrir le havre de vitalité et de bien-être tenu par Jennifer. Chloe et moi avons fait un cours de Jivamukti avec Ian il y a quelques jours, et les courbatures sont toujours là. #onadore

Om,

Abonnez-vous pour des nouvelles et des surprises Magnifiques!

22 juillet, 2016 | facebook | tweet | pin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trouvez-nous chez