Tout plat peut être vegan !

·

de

Vous avez vos petits chéris. Je sais.

Moi aussi.

  • Les Mac & Cheese (tellement nostalgique)
  • Les burgers
  • Les spaghetti bolognaise
  • Les gâteaux avec leur glaçage… etc.

Et tous ces coups de coeur vous donnent un coup au coeur quand vous voulez aller “au bout des choses”.

J’ai de formidables nouvelles. J’ai trouvé comment tous ces plats peuvent être préparés sans produits animaliers. C’est meilleur pour vous, pour la planète et, évidemment, pour Milka la vache.

Aujourd’hui, je vais vous partager mes meilleurs “hacks vegan”, alias comment végétaliser n’importe quel plat en lui donnant une texture :

  • De viande
  • De fromage, et/ou
  • De crème

C’est parti…

Mushroom-stroganoff-veggie-magnifique

Pour la texture de la viande…

Ici, on a deux niveaux… Il y a les substituts à la viande, et il y a les aliments végétaux qui se rapprochent de la viande. Tout dépend, disons, de votre dépendance à la texture et à la saveur de la viande. Surtout quand le mode de vie intégralement végétal est une première pour vous.

Pour les anciens mangeurs de viande : lupin, seitan, tempeh, et ces galettes de céréales. Vous pouvez utiliser ces produits dans n’importe quel plat, en lieu et place de la chair animale. Bien sûr, en général ces produits ont été légèrement transformés, alors ils sont à consommer avec modération, mais ils valent mieux… qu’une vache. (Toutefois, le tempeh est fermenté, ce qui est absolument bénéfique pour votre intestin.) Essayez ces recettes : strogonoff de champignons/lupin(image ci-dessus), Chili au lupinBol chinois au poulet (sans poulet), Wraps au poulet (sans poulet).

carrot-bolo-veggie-magnifique

Pour ceux qui veulent aller plus loin : les lentilles, les haricots, les pois chiches (qui veut des falafels ?), et des champignons. Quelque soit le plat, ils passent très bien pour de la viande. (D’ailleurs, si vous êtes à Paris, vous devez tester le Portobello Burger de Gentle Gourmet.) J’aime aussi utiliser mon robot pour trancher finement les légumes et épaissir la sauce de mes pâtes ou d’autres plats (voir ci-dessus). Vous seriez surpris de sentir combien les plats sont nourrissants quand vous les avez chargés de légumes de toutes parts. C’est aussi une façon très maline de faire manger plus de légumes aux enfants. Essayez les recettes suivantes : Dahl détox aux épices, Patates douces et pois chiches à la méditerranéenne, Bolognaise de champignons, Burgers à la patate douce et aux haricots noirs.

Souvenez-vous : les herbes et les épices sont de première importance. C’est généralement ce qui laisse penser qu’on “aime” la viande. Essayez avec du persil, du piment de Cayenne, de l’ail, du curcuma, de l’origan, du thym, du cumin… Les possibilités sont infinies.

vromage-Jay-and-Joy-veggie-magnifique

Le “Vromage” Volcan de Jay and Joy

Pour la texture du fromage…

D’abord, vous pourriez acheter du fromage vegan.

Est-ce que c’est seulement possible, à Paris ?

OUI ! C’est avec grande joie que je vous annonce que Jay & Joy (les créateurs inventifs des fromages à base de noix) ouvrent maintenant le mercredi de 17h30 à 19h30, au 5 rue Paul Bert, 75011 Paris. (Leurs “vromages”  s’achètent aussi chez Un Monde Vegan, Welcome Bio, Biocoop Dada, et l’Epicerie Generale Moncey.)

Il y a aussi Oona Bee, une chef cuistot crue qui se fait appeler “Crudivine“, qui reçoit aussi des commandes pour ses délicieux fromages à base de noix, qu’elle fait maison (ci-dessous, Mumbay’s Delight.) Son fromage au poivre est un tournant dans ma vie. Et elle sera présente au Festival Végétal le 22 mai !

Oona's nut cheese.

Quid de tous les dérivés du soja ? Bon… on sait que ce n’est pas un fromage issu d’un animal, mais le soja pose quelques problèmes. (Cela peut perturber votre fonction thyroïdienne, vos hormones, et bien sûr on pense à la monstrueuse contamination presque planétaire des ONGM par Monsanto.) Je consomme du soja de temps en temps – avec bubble tea par-ci par-là, ou quand je suis en face d’un magnifique dessert vegan fait à base de tofu et que je dois absolument goûter… autrement, je fais de mon mieux pour éviter d’en prendre. (A part le tempeh, qui bien que fermenté, est tiré d’affaire comme je vous l’expliquais plus tôt).

Un autre “hack de fromage” très pratique : la levure nutritionnelle. Utilisez-la à la place du parmesan, dans les risottos ou dans n’importe quel plat où vous auriez mis du fromage (du popcorn ?). En plus, c’est plein de vitamine B ! Pour remplacer le parmesan, on peut aussi mixer des noix de cajou et de l’ail pour obtenir une chapelure, ce qui est particulièrement délicieux dans les pâtes au pesto. Et enfin… l’aubergine. C’est fou le nombre de choses incroyables qu’on peut faire avec une aubergine. Kung Fu Panda dit Skadoosh, et moi je dis : Baba ghanoush. 

Essayez ces recettes : Mac & Cheese au piment vert, Un dip à l’aubergine et au “fromage”, ou le fromage vegan fait maison.

Pour la texture de la crème…

Parce qu’elles contiennent de la niacine qui donne la pêche, les noix de cajou sont les grandes stars pour obtenir cette texture. Faites tremper une poignée de noix de cajou (4 heures ou plus), puis faites sécher et mixer dans la soupe à la place de la crème épaisse, ou utilisez-les pour faire un glaçage fameux avec de la crème de coco. Mmmm, la crème de coco… C’est la crème vegan number two. Vous la trouvez parfois dans les magasins bio en France. Autrement vous pouvez acheter du lait de coco bio et le laisser dans votre frigo pendant une journée, le temps que l’eau se sépare de la crème, et ensuite vous pouvez retirer la partie liquide (à utiliser dans les smoothies) et récupérer la crème.

Bien sûr… comme je l’ai déjà dit et qu’il est utile de répéter : les avocats sont vos meilleurs amis. C’est le beurre inventé par la nature, les gars. Le beurre naturel. Ajoutez-les à vos assaisonnements, vos smoothies… étalez-les sur vos tartines. Vous savez… je pourrai continuer indéfiniment (et c’est ce que j’ai fait, ici. )

oil-pulling-veggie-magnifique

Petites conversions pour la pâtisserie

Beurre → huile de coco ou huile d’olive

Oeufs → graines de chia ou graines de lin (1 cuillère à soupe de graines de lin/chia ; 2,5 cuillères à soupe d’eau. Mélangez et faites tremper pendant 5 minutes.) Notez également que la combinaison du vinaigre de cidre et du bicarbonate de soude aide à faire gonfler le plat.

Lait → Tout lait de riz ou de noix marche à merveille, la plupart du temps.

 

Quelques astuces supplémentaires : les olives et les tomates séchées ajoutent une pointe de sel et de la densité à vos plats. Et si quelqu’un s’inquiète à tout hasard sur les protéines, voici un peu de lecture, accessible.

Alors, qu’est-ce qu’on mange ce soir ? Lequel de ces plats vous a donné envie de vous lancer ? Partagez vos impressions avec vos commentaires ci-dessous ! Souvenez-vous, en replaçant ne serait-ce qu’un seul plat de viande par un plat végétal dans la semaine, cela fait déjà une énorme différence dans le monde et pour votre santé.

Bon appétit (sans os et sans arrêtes 😉 ),

 

sig-ann

P.S. Vous l’attendiez et elle arrive — une recette de Mac & Cheese vegan et VM se prépare. J’ai juste besoin de la refaire encore quelques fois pour la perfectionner, ce qui implique évidemment de manger beaucoup de Mac & Cheese… pour la science gastronomique 😀 (c’est mon compagnon qui est content !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trouvez-nous chez