Jet Lag | Plant-Based Lifestyle | Veggie Magnifique

9 façons de lutter contre le jet lag

·

de

Voyager, c’est génial. Voyager, c’est grandiose. Le jet lag, en revanche, c’est terrible.

Le jet lag, c’est quand vos rythmes circadiens sont complètement déstructurés, et cela peut vraiment vous faire vous sentir débordées, épuisées, et super frustrées.

Ma famille vit sur la côte ouest des Etats-Unis. Ce qui veut dire que je fais régulièrement des vols long cours, et me voilà une jet-setteuse occasionnelle. Heureusement, il y a des trucs pour combattre le jet lag que j’ai découvert ces cinq dernières années et qui ont rendu ma vie bien plus légère. Voilà mes astuces pour combattre la folle confusion émotionnelle et corporelle qui suit un trajet intercontinental.

9 manières de lutter contre le jet lag

Hydratation

Je sais… vous savez. Mais le savez-vous vraiment ? Vraiment ? Vous pensez que cette petite bouteille toute mignonne de Volvic achetée à l’aéroport va constituer votre hydratation ? Je vous parle d’un rinçage corporel. Je vous parle d’au moins un litre d’eau pendant votre vol. Voyager en avion vous déshydrate grandement, et boire de l’eau aide votre corps et vos organes à fonctionner au mieux, et c’est fondamental pour évacuer les toxines. Boire d’énormes quantités d’eau va évidemment vous amener à visiter régulièrement les toilettes de l’avion mais, les amis, il s’agit d’une bonne chose qui m’amène à mon second point…

Du sport

C’est un voyage en deux temps. D’abord, pendant votre vol, levez-vous souvent et fréquemment et tout le temps (pléonasme bien intentionnel) pour aller aux toilettes (vous vous hydratez, n’est-ce pas ?), pour saluer la fille ou le mec craquants assis de l’autre côté de l’avion, pour demander à l’hôtesse encore un peu d’eau, pour voir si vous pouvez vous asseoir dans le cockpit pendant l’atterrissage… enfin, trouvez toutes les raisons nécessaires pour faire un petit tour. Vous pensez peut-être que vous avez l’air idiot, à gambader dans tout l’avion, mais posez-vous la question : qu’est-ce qui est plus cool que d’avoir l’air cool ? Ne. Pas. Avoir. De jet lag. Et bouger est essentiel pour votre circulation sanguine. Si “s’asseoir, c’est la nouvelle manière de fumer”, alors gambader dans un avion, c’est le nouveau Pilates.

Ensuite, une fois que vous arrivez à destination, faites du sport. Now. Dès que possible, quand vous arrivez à destination. C’est efficace pour plusieurs raisons. Raison n°1 : si vous voulez avoir une chance que votre corps s’endorme à une heure qui n’est pas normalement la sienne, vous devez faire du sport, ce qui va naturellement vous fatiguer. Vous pouvez me dire, mais Ann, je suis déjà fatiguée, crois-moi… C’est vrai, mais cet épuisement n’est pas de longue durée. Soudain, vous avez les yeux grand ouverts à 4h du matin en train de fixer le plafond de la chambre, complètement désorientés, parce que votre corps pense qu’il devrait se lever/prendre le petit-déjeuner/faire du vélo, etc. En plus de cela, sans vouloir vous noyer de notions physiologiques, le sport est un calibreur métabolique fantastique, ce qui explique pourquoi c’est excellent pour vous aider à diminuer votre jet lag. Faire du yoga est formidable (ça calme, ça étire). Marcher dehors est merveilleux (l’air frais, le soleil, l’aérobic). Et danser comme un joyeux luron est incroyable, aussi. Il suffit de move it, move it comme ils le font dans Madagascar, et vous aurez probablement une bien meilleure nuit de sommeil après votre voyage. *Bonheur*

aircraft-veggie-magnifique

Adaptez-vous immédiatement au fuseau horaire

Dès que vous atterrissez, modifiez l’heure sur votre montre en accord avec le fuseau horaire. (Quoi ? Vous ne portez pas de montre ? Vous trouvez que c’est un “gadget à fonction unique” ? Non, les montres sont des bijoux fonctionnels. Beaux et fonctionnels. En plus, à moins que vous ayez une montre du style des années 1950, les montres ont de la batterie. Elles ne meurent pas spontanément. Alors que la technologie, si. Les livres peuvent toujours s’ouvrir et les montres donnent toujours l’heure. Ne l’oubliez pas.) Quoi qu’il en soit, la raison de modifier l’heure à votre montre, c’est que vous voulez adapter immédiatement votre fuseau horaire, votre corps et votre esprit. Essayez de ne pas penser à l’heure qu’il est dans votre ancien fuseau horaire, cela va vous perturber. Vous pensez que le psychosomatisme n’existe pas ? Vite, pensez à des brownies fourrés au chocolat avec une crème fouettée à la noix de coco. Vous salivez, n’est-ce pas ? Vous n’avez même pas besoin de voir ou d’être à proximité des brownies au chocolat, tout ce que vous avez à faire, c’est d’y penser. Même chose ici. Si vous arrivez à destination et que c’est une matinée ensoleillée, mais vous commencez à penser que vous devriez être en train de dormir maintenant, et alors tout à coup vous êtes d’autant plus fatigués, et probablement un peu grognon. Ce qui m’amène à…

Pas de siestes

Souvenez-vous… on essaie de s’adapter à un nouveau fuseau horaire. Si vous commencez par faire une sieste (particulièrement si c’est plus de 30 minutes), vous allez perturber encore plus votre corps. Ce sera plus difficile le premier ou le deuxième jour, mais vous serez reconnaissants pour votre vigilance plus tard quand vous direz adieu au jet lag. Vous avez envie d’une petite sieste ? Buvez de l’eau et allez marcher faire un tour. Distrayez-vous. Cette petite astuce pourra changer votre vie de voyage.

Sieste dans l’avion

Ceci étant dit, dormez dans l’avion. Considérons cette période où vous êtes dans les airs comme une transition et un no man’s land pour dormir et se préparer. Quelle que soit la durée de votre vol, si l’écart entre les fuseaux horaires est grand, il vaut mieux se reposer pour se préparer à une adaptation instantanée. Apportez une délicieuse lotion à la lavande ((très apaisante et incitant à fermer les yeux), massez vos mains, prenez une grande inspiration pour sentir vos mains et puis lovez-vous dans votre siège avec votre bonnet de nuit et votre masque de sommeil posé avec ferveur sur vos yeux. Malheur à l’hôtesse qui tente de vous réveiller pour vous proposer un sandwich de pain blanc avec une tranche de tomate et de concombre.

grass-veggie-magnifique

La lumière du soleil

A nouveau, on parle métabolisme. En bref, quand vous êtes dehors au soleil, votre corps sait qu’il n’est pas l’heure de dormir. Sortir dans la nature est particulièrement efficace pour combattre le jet lag sur le plan cellulaire. L’atterrissage est le moment parfait pour poser les pieds sur terre. (C’est bien ce que vous pensez… se promener sur la terre les pieds nus. Toucher l’herbe. Rouler dans un champ de marguerites. C’ets bon !) Et le mauvais côté de la sérotonine, c’est…

La mélatonine

L’une de mes meilleures amies est un top model, et par conséquent, une vraie jet-setteuse. Voici l’une de ses astuces qui me va comme un gant depuis que j’habite à l’étranger. La mélatonine est une hormone naturelle naturellement présente dans le corps qui “anticipe l’arrivée de la pénombre”. Mode d’utilisation : prenez un (ou la motié d’un) comprimé avant de vous coucher, c’est-à-dire juste avant qu’il soit l’heure de dormir dans l’avion (pour les vols long cours), et 30 minutes avant l’heure du coucher une fois que vous êtes à destination. J’en prends un pendant les nuits qui suivent mon arrivée, et ensuite je laisse mon corps se charger du reste. Important : à prendre avec modération. Essayez d’abord de prendre la moitié d’un comprimé pour ne pas vous réveiller somnolents. Aussi important :  vous pensez que le Vicks Vaporub est une bonne idée ?  Négatif.

Manger sainement

Si vous avez déjà une indigestion à cause des fettucine salées et crémeuses qu’on vous a servies dans l’avion, comment pouvez-vous imaginer tenir jusqu’au soir une fois que vous êtes arrivés à destination ? S’il y a bien un scénario où le nettoyage alimentaire fait une énorme différence, c’est là.

Mangez léger. Mangez des légumes.

Voilà, c’est du bon sens… mais pensez à comment vous vous sentez après avoir mangé une salade de crudités, à la différence de quand vous mangez une pizza. Il est probable que la dernière vous donnera envie de faire une bonne grosse sieste, pas vraiment utile pour combattre le jet lag, comme nous l’avons dit plus haut. Ayez de la discipline. Vous pouvez le faire.

Et plus important, préparez-vous.  Apportez vos propres snacks. Des bons. Des snacks délicieux que vous aurez hâte de déguster. Certains recommandent de faire un jeûne de jus ou de liquides quand on voyage et si vous pouvez, c’est super. C’est un défi pour moi, parce que j’adore manger, et me régaler de mon propre festin m’aide vraiment à passer le temps. Mais comme je l’ai dit, tout est dans la préparation. Faites-vous de belles salades le matin (ou le soir) avant votre vol, comme celle-ci, ou bien ce fantastique dip à l’avocat et à l’amande avec des carottes, du céleri et des radis. Emmenez des noix de cajou. Emmenez des amandes. Emmenez tout ce qui peut rendre votre ventre heureux. Et cela inclut évidemment un dessert. Comme ça, vous n’aurez pas de fringales pendant que tout le monde déguste son gâteau bourré de préservatifs et de sirop de maïs, de la taille d’une carte de visite. Vous allez prendre votre brownie aux haricots noirs. Vous prendre un gâteau fudge et vegan à la banane. (Qui a dit que la décadence devait avoir le goût du péché ?) Restez sains : vous ne voulez pas qu’il y ait trop de sucre, surtout pas la poudre blanche, cela ne vous aide pas dans votre combat. Surtout, ne dissociez pas votre carburant pendant le vol de comment vous vous sentirez après le vol.

Du thé vert

Voilà toute l’histoire… Je rechigne à faire l’apologie des bénéfices de la caféine, parce que cela peut être un couteau à double tranchant, mais la vérité c’est que cela m’aide à lutter avec le jet lag une fois arrivée à destination. Ceci étant dit, soyons malins quant au type de caféine que l’on choisit. La superstar ? Une tasse bien remplie de thé vert bio. C’est de loin le meilleure choix pour de multiples raisons. (Comment choisir le meilleur thé vert.) Maintenant, si vous êtes accros à la caféine (et c’est un autre sujet, pour un prochain article) le thé vert ne vous fera peut-être rien. Je le conçois. Faites ce que vous avez à faire… seulement, ne prenez pas de caféine trop tard dans la journée, autrement cela vous empêchera de vous endormir le soir et comme votre corps se bat déjà pour s’adapter, n’empirons pas les choses. 17h est le dernier carat. Voyez ce qui marche pour vous mais faites preuve de précaution, surtout quand vous luttez contre le jet lag.

J’espère que vous aurez l’opportunité d’utiliser ces astuces dans les prochains mois ! Essayez et dites-moi ce qui marche. Avez-vous d’autres astuces pour mettre le jet lag au pas ? Partagez-les avec nous !

Que les cieux soient cléments et votre rétablissement prompt,

Abonnez-vous pour des nouvelles et des surprises Magnifiques!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Trouvez-nous chez